Abdoul Aziz Thioye- Les organisations de la société civile : acteurs et sentinelles de la garantie des libertés publiques

Le Directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH), Abdoul Aziz Thioye a exhorté vendredi les acteurs de la société civile congolaise à jouer pleinement leur rôle des défenseurs des Droits de l’Homme en République démocratique du Congo (RDC).

C’était au cours d’une formation organisée par la Haute Académie de la Société Civile Congolaise qui a eu lieu au centre Mgr. Shaumba dans la commune de la Gombe à Kinshasa.

Dans cette nouvelle session, le thème abordé par Mr Thioye était : « Les organisations de la société civile : acteurs et sentinelles de la garantie des libertés publiques » où il a sensibilisé ces acteurs congolais de la société civile au sens de la responsabilité et à l’esprit de sacrifice en s’inspirant des figures locale et internationale de la liberté publique telles que Floribert Chebeya et Nelson Mandela dont la lutte a permis de léguer certaines formes des résolutions d’ordre économico-socio-politique à son pays et, qui aurait fêté son 100ème anniversaire ce 18 juillet.

Sur ce, les menaces, les arrestations, l’emprisonnement, l’exile et l’assassinat sont parfois les risques inhérents auxquels les acteurs de la société civile sont exposés dans leur quête de défense des intérêts communs de la Nation, a déclaré Abdoul Aziz.

Il a également reconnu qu’il était de la souveraineté d’un Etat de rendre beaucoup plus libérales et favorables les libertés publiques afin d’en faire un acquis aux principes démocratiques et au respect des droits de l’homme.

Dans l’entendement des Nations Unies, la société civile est tout individu ou un ensemble d’individus qui travaille de manière structurée pour conscientiser les populations quant à la jouissance de leur plein droit civique et aux gouvernants du respect et de l’application des prescrits de la loi, a déclaré le Directeur du BCNUDH.

En réponse à cela, le Directeur du BCNUDH a renseigné que le problème majeur auquel est confronté les Etats c’est l’intégration de ces valeurs dans leurs normes juridiques et surtout à en assurer leur jouissance effective.

Le projet de loi sur les manifestations publiques, celui relatif à la protection des défenseurs des droits de l’homme et le projet de loi sur l’accès à l’information sont les fruits de la lutte mener par la société civile et exige de ses acteurs d’être vigilants car l’acquisition de nouveaux droits n’est pas une fin en soi, il faut veiller à leur concrète application d’où le combat permanent, a signifié Abdoul Aziz.

A la porte des échéances électorales, cette nouvelle session a permis à la société civile congolaise de mesurer le poids de la responsabilité et du danger lié à leur lutte mais aussi à renforcer leur courage et leur détermination dans la défense des libertés publiques dans une période ou les grands enjeux nationaux se jouent au travers les élections.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ETHIOPIAN AIRLINES Now serving more cities in Democratic Republic of Congo, KISANGANI and MBUJI-MAYI as from March 18 , 3 x per week.