Résume de la session du 21 août 2020 sur les enjeux économiques de l’heure en RDC

Une société civile qui bâtit une nation 

Kinshasa, le 21 août 2020

La Haute Académie de la Société Civile Congolaise a organisé une réunion de haut niveau à Béatrice Hôtel Kinshasa ce vendredi 21 août. La réunion faisait suite à la concertation des acteurs de la société civile du 7 aoûtsur la revue générale de la situation de la République Démocratique du Congo (RDC)

A ce énième rendez-vous, la société civile congolaise s’était assignée comme objectif: analyser de manière approfondie les enjeux économiques de l’heure en RDC et en élaborer des pistes de sortie équivalentes.  

La réunion qui a été intense et laborieuse a regroupé à Kinshasa plus de cent cinquante responsables des plateformes, réseaux et organisations de la société civile (les normes anti-Covid19 prises en compte), en plus des acteurs dans les provinces du pays (joints par visioconférence) et des invités (parmi lesquelles les trois présidents des mouvements Laïcs du pays: Protestant, Catholique et Salutiste. Des mandataires des entreprises publiques et privées et ceux des Institutions d’appui à la démocratie)

En cette première phase de la mise en œuvre de recommendations de la concertation des acteurs de la société civile du 07 août, les acteurs se sont focalisés principalement sur la question de l’émission des bons de trésor par le Gouvernement. Une mesure prise par l’Etat congolais pour amortir les impacts de chocs économique et monétaire sur le pays.

Après moults analyses, les acteurs de la société civile ont été éclairé sur l’émission des bons de trésor par l’Etat congolais et ses implications. Les modalités d’accès et  de remboursements. 

S’agissant des bons de tresor déjà en circulation, les acteurs de la société civile ont noté une très faible implication des populations congolaises à l’opération. Le manque d’implication est dictée par la précarité sociale des peuples, l’absence d’une bonne politique d’accompagnement de l’entrepreneuriat local par l’Etat et le manque d’information à la base. 

A cet effet, des recommendations ont été formulées aux décideurs pour une meilleure participation du peuple au redressement de l’économie. La société civile a pris un certain nombre d’engagements. Celle-ci s’est engagée, par exemple, à intensifier la sensibilisations de populations et des autorités ainsi qu’à renforcer les mécanismes de surveillance de l’économie congolaise. Une série de plaidoyers au niveau local, national et international est aussi projetée pour mieux confronter les problèmes de l’économie congolaise. 

La réunion a duré près de trois heures de temps et elle a reçue des orientations pédagogiques essentielles de Monsieur Jean-René Swedi (coordonnateur de l’ONG MAISOCI) et du Révérend Dr Milenge Mwenelwata (Autorité Morale de la Société Civile). Elle était placée sous la modération du Professeur Jean Akakiwa (de l’Université Simon Kimbangu). HWS. 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ETHIOPIAN AIRLINES Now serving more cities in Democratic Republic of Congo, KISANGANI and MBUJI-MAYI as from March 18 , 3 x per week.