RDC – Projet d’appui au bien-être alternatif des enfants et jeunes impliqués dans la chaine d’approvisionnement du cobalt (PABEA-COBALT)

Malgré l’existence d’importantes ressources naturelles (forêts, terres cultivables, minerais, ressources hydrauliques, etc.), la RDC compte encore parmi les pays les plus pauvres du monde et se situe au 176ème rang (sur 187 pays) du dernier indice de développement humain (ONU, 2015). Le taux de pauvreté a certes connu une baisse de 71 % à 64 % entre 2005 et 2012, mais reste encore élevée. Dans certaines provinces du pays, l’activité minière est la principale source de revenu des ménages suite à la très faible diversification économique. Le travail issu de cette activité est très faiblement rémunéré et s’effectue dans les conditions indécentes. Dans la zone du projet, elle a ainsi accru le phénomène du travail des enfants, en particulier dans les mines de cobalt.

Le projet PABEA-COBALT s’insère sous les Piliers de la Stratégie nationale sectorielle (2017- 2025) de lutte contre le travail des enfants dans les mines et les sites miniers artisanaux : (i) renforcement du cadre légal et réglementaire, (ii) maîtrise des données sur le travail des enfants dans les mines artisanales et les sites miniers artisanaux, (ii) mobilisation sociale et promotion d’une stratégie de communication, (iii) promotion de chaînes d’approvisionnement responsables pour les minéraux, iv) protection et prise en charge des enfants, (v) renforcement des capacités des différents acteurs. De façon plus spécifique, le Projet s’insère sous les piliers de la Stratégie nationale de sortie des enfants de la chaine de production des minerais de cuivre et cobalt dans les Provinces du Haut-Katanga : (i) Réduction de la vulnérabilité économique des ménages à travers la promotion des coopératives agricoles et de l’entreprenariat pour atteindre un revenu de 450$ par mois pour un ménage ; (ii) Stabilité familiale à travers la promotion du planning familial, la facilitation d’accès aux services sociaux de base, la protection des droits des enfants et le renforcement des structures d’activités parascolaires ; (iii) Amélioration de la gouvernance à travers la sensibilisation et l’appui institutionnelle sur la lutte contre la présence des enfants dans les mines ; (iv) Promotion du devoir de diligence des entreprises minières pour assurer leur corresponsabilité en faveur de la protection des droits des enfants.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

ETHIOPIAN AIRLINES Now serving more cities in Democratic Republic of Congo, KISANGANI and MBUJI-MAYI as from March 18 , 3 x per week.